L’Abbé Pierre

Maîtrise d’ouvrage : Mouvement Emmaüs
Concours avec EPC (ing. culturelle) / Atelier Ter Bekke & Behage (graphistes)
Montant des travaux : 450 000 € H.T.

Esteville, parmi les autres lieux qu’avait l’habitude de fréquenter l’abbé Pierre, prend une signification particulière depuis son enterrement dans le cimetière du village avec plusieurs de ses compagnons. Sa chambre à la halte d’Esteville est aujourd’hui laissée dans un état identique à ce qu’elle était du temps de son vivant. Elle porte aujourd’hui un témoignage vibrant sur les valeurs de son engagement, la simplicité et la modestie qui étaient le propre de sa philosophie de vie. Un nombre important de pèlerins se rend sur les lieux dans l’objectif de se recueillir sur sa tombe, mais également se tenir dans les pas de l’abbé. Nombreux d’entre eux souhaitent faire halte à Esteville. Face à cet afflux de visiteurs et au caractère symbolique de la halte d’Esteville, le mouvement Emmaüs souhaite aménager le site et rendre compte de l’engagement de son fondateur.

Le programme comprend notamment les lieux d’accueil des pélerins souhaitant visiter la chambre de l’abbé, des espaces d’exposition et d’information permettant d’accompagner le visiteur, un espace de formation pour le mouvement.

La posture architecturale est ici de marquer une différence entre l’existant ancien et les aménagements créés pour rendre possible la visite : il ne doit subsister aucune confusion dans l’esprit des visiteurs entre l’élément architectural que l’on ajoute pour faciliter sa visite et le bâti ancien. L’approche scénographique privilégie le maintien intact de la chambre de l’abbé et de pas y intégrer de dispositifs scénographiques venant troubler l’empreinte de l’abbé. Le lieu fragile, du fait qu’aucun souci de pérennité n’a guidé sa réalisation par son propriétaire, est ainsi préservé.