Etoile du Nord

Maîtrise d’ouvrage : Lagardère Travel Service (Relay) & Menilcook (Thierry Marx & Robert Petit)
Mission : mission complète avec Construire, Patrick Bouchain & Loïc Julienne et l’AREP
BET Structures : Yves Marie Ligot & Ligne BE
Décoration : François Wapler

Ce projet est issu d’une consultation de maîtres d’oeuvre dont l’agence Construire a été désigné lauréate. L’étoile du Nord reprend les codes culinaires des Bouillons Chartier,  des buffets de gare, et de la gastronomie du Nord Est de la France. Il emprunte son nom à une ancienne ligne de chemin de fer qui avait pour point de départ la gare du Nord à destination d’Amsterdam via Bruxelles. Cette objet forain se pose sur le sol de la gare, sans en perturber la topographie (le sol du restaurant est en pente). Il est entièrement vitré au Rch, décollant la partie bois, laissant filer le sol de la gare à l’intérieur du restaurant. Son revêtement en tôle inox polymiroir transforme le restaurant en brillant dans lequel se reflète la vie trépidante de la gare du Nord. La coque en bois habillée de cette vêture vient se glisser entre les fermes de la charpente métallique. Les plis de cet accordéon créent un jeu de facette qui morcellent la vue sur la gare.

Le Rch comprend une salle d’une centaine de couverts, d’une cuisine partiellement ouverte sur cette dite salle, d’un fournil permettant de réaliser pain et viennoiserie sur place et d’une vente à emporter. La cuisine, en léger surplomb, sert de poste de commande de la salle. Elle permette également d’entrevoir le travail millimétrique des cuisiniers dirigé par Thierry Martin. Le plafond de la salle au Rch comprend des caissons formés par les poutres triangulaires  en béton brut. Celles-ci sont soulignées par un éclairage forain développé par Eiremul. La correction acoustique de la salle est assurée par des panneaux Texaa.

Situé au R+1, le zinc de l’Etoile du Nord dispose d’une ambiance plus lounge. Sa cuisine annexe propose une autre carte, une salle d’une cinquantaine de couvert, et des sanitaires. La coque en CLT, visible est éclairé par un jeu de guirlande foraine faite de boule de papier ignifugé conçu par Celine Wrgiht. Les vitrages triangulaires colorés sublime la vue sur la gare. A l’étage, nous surplombons la gare et la ville, véritable vigie qui permet de percevoir le mouvement perpétuel des voyageurs.